Bon, puisque j'ai ressorti ma MAC dernièrement, j'ai eu envie de me remettre un peu dans la couture de mes premières amours, j'ai nommé Citronille !

Alors que je dois bien l'avouer, ces derniers temps, j'avais complètement décroché des blogs couture (si, si c'est possible), j'avais même tellement de retard dans mes mails, alertes et autres newsletters que j'ai été obligée de supprimer sans même regarder parfois... Ne m'en veuillez pas.

Mais quand même quand j'ai vu son post, l'envie m'est revenue ! Il fallait que je tente cette petite tunique !!!

Le concours de circonstance a voulu que le matin même je retombe accidentellement sur ce bloomer cousu l'an dernier, et si comme bon nombre d'entre vous, j'ai maintes fois pesté sur les tailles fantaisistes des modèles Citronille, pour le coup, j'ai été ravie de constater que le fameux bloomer allait encore à ma Douce qui pourtant a beaucoup grandi depuis l'année dernière !

Comme la jolie Galway que j'avais cousu pour aller avec ledit bloomer en son temps, elle, a été rejoindre un autre bébé depuis longtemps, j'ai ressorti le reste du coupon utilisé et en avant pour une Violette... ou plutôt pour une robe du Petit Chaperon rouge puisque je n'ai pas Violette mais j'ai eu la chance de recevoir pour mon anniversaire Les Contes de Fée Intemporels.

photo1

J'aime beaucoup le rendu et je peux vous assurer d'ores et déjà qu'il y aura d'autres Violette dans la commode de ma puce cet automne/hiver 2012/2013

 

photo2

Quelques moments de solitude quand même notamment au niveau de la pose du biais à l'encolure. Je crois bien pourtant avoir posé des biais à l'encolure à X reprises mais là j'ai vraiment galéré... Non pas pour posé la première extrémité au bord du col, non, c'est au moment de surpiquer le biais que j'ai cru m'arracher les cheveux !!! Allez savoir pourquoi, pas moyen de surpiquer ce fichu biais proprement. 

photo5

Finalement et en désespoir de cause, j'ai fini par surpiquer le fameux biais complètement au bord de l'encolure et j'ai maintenu le biais par quelques points invisibles à la main. On verra bien ce que çà donne à l'usage (comprendre : après plusieurs passages à la machine notamment)

 

photo3

J'espère que vous apprécierez les prouesses techniques que j'ai accompli. Si, si, pour moi ce sont des prouesses, parce que :

1) j'ai fabriqué moi même mon passepoil avec du biais (qui vient de la mercerie du coin, faut quand même pas pousser non plus) et la cordelette recupérée sur les stores bateaux de la salle de bain de l'ancienne maison (récup' quand tu nous tiens...)

2) j'ai fait des boutonnières pour la toute première fois. Bah si, c'est vrai ! Pour l'instant, je m'en étais toujours sortie avec des pressions en résine mais sur certains modèles un peu classiques je trouve que de jolies boutonnières et de jolis boutons, c'est quand même autre chose !

photo4

 

Et porté par ma Choupette... qui n'était pas franchement d'accord pour poser :

photonana3

Si bien qu'en mère indigne, je l'ai coincée sur le meuble du salon pour qu'elle ne puisse plus se sauver !

photonana2

Comme on a le soucis du détails, vous noterez que la couleur des joues est parfaitement raccord avec le rouge du bloomer (aïe, aïe les quenottes !!!)

photonana4

 

photonana5

On a opté pour un collant beige en attendant d'en trouver une paire gris anthracite si on a plus de chance que l'année dernière...

photonana6

Bon apparemment, cette petite tunique est adoptée par le modèle. Quant à moi, j'adore parce que c'est tout ce que j'aime : un côté un peu rétro et classique mais super confortable et facile à vivre pour ma puce. 

Vous ne me croyez pas ? Et bien en voici la preuve :

photonana7

On peut même faire la grenouille habillée comme çà !!!

En tout cas, un grand merci à Cath, qui m'a en quelques sortes, remis le pied à l'étrier après plusieurs mois d'abstinence citronillesque !

Belle journée.